Les amours
Les années Chopin 1 2 3 4

Cette instabilité affective faisait souffrir George Sand, la rencontre avec Chopin allait y mettre fin pour plusieurs années
C’est dans le salon de Marie d’Agoult, à l’hôtel de France, que George Sand fit la connaissance de Chopin en 1836, mais leur liaison ne commença qu’en juin 1838. Leurs amours étaient discrets, car Chopin craignait les réactions de sa famille, et ce premier été fut un été heureux. À l’automne, pour fuir la jalousie de Mallefille, pour la santé de Maurice, qui avait des rhumatismes, et surtout pour celle de Chopin qui toussait de manière inquiétante, Sand décida de partir et d’emmener tout le monde aux Baléares. Ils embarquèrent pour Majorque, le 7 novembre 1838, s’installèrent d’abord à Palma, puis à la chartreuse de Valldemosa.
Après un séjour désastreux, ils quittèrent la chartreuse pour Marseille où ils arrivèrent le 24 février 1839. Chopin allait très mal, il lui fallait du repos. Ils s’installèrent à l’hôtel Beauvau où ils allaient rester trois mois. Villégiature studieuse, pendant laquelle ils travaillèrent et ne s’accordèrent qu’une excursion à Gênes. Sand avait des dettes importantes, elle réclamait des avances à Buloz réticent, qui jugeait ses derniers romans – Spiridion et les Sept Cordes de la Lyre – trop mystiques et trop philosophiques. Elle avait réécrit Lélia et elle lui envoya Gabriel.