L'écrivain
Les romans socialistes

Au cours des années 1840, apparaissaient les romans dits socialistes, ou du moins ceux dans lesquels elle faisait entendre le plus fortement ses convictions politiques et sociales. Le Compagnon du Tour de France (1840), Horace (1842), Jeanne (1844), Le Meunier d’Angibault (1845), Le Péché de Monsieur Antoine (1847). Ils portent les traces de l’influence certaine de Pierre Leroux. En 1904, Jaurès offrait encore aux lecteurs de L’Humanité, Le Péché de Monsieur Antoine en feuilleton.