Les théâtres
Le grand théâtre de Nohant1 2

En décembre 1846, naissait le grand théâtre de Nohant. Pour occuper les longues soirées de l’hiver berrichon 1846-47, George Sand et les jeunes gens qui sont alors autour d’elle – ses enfants, Fernand de Preaulx le fiancé de Solange, Augustine Brault sa fille adoptive et Eugène Lambert, ami de Maurice – décidèrent de faire, avec les moyens du bord et beaucoup d’imagination, du théâtre dans le salon de Nohant. Ces premières expériences théâtrales à Nohant, seront largement évoquées dans un roman écrit en 1847, Le Château des Désertes. Un roman qui va au-delà d’une simple restauration du théâtre d’improvisation. Il aborde la question de l’allègement du décor et de l’authenticité des costumes. Il imagine une sensibilité globale de la représentation qui s’approche de l’idée actuelle de mise en scène. Il pose, en 1847, la question d’une autre culture théâtrale.



En raison du mariage de Solange, puis de la révolution de 1848, les représentations du théâtre de Nohant furent interrompues pendant deux ans. Elles reprirent en 1849, et s’intensifièrent avec l’arrivée d’Alexandre Manceau. Sous son impulsion, cet amusement familial et informel va progressivement se structurer et produire des spectacles plus élaborés.

“On avait dans le billard un théâtre qu’on appelait le grand théâtre pour le distinguer du théâtre portatif dit des petits acteurs, c’est-à-dire les marionnettes. Manceau vint, vit et critiqua. En effet les coulisses étaient trop étroites, les loques trop baissées, les changements de décors longs et fatigants. On a tout bouleversé et Lambert recommence courageusement toute la peinture des toiles, tandis que le père Bonnin refait toute la charpente ”
George Sand à Emmanuel Arago, 12 janvier 1850, Correspondance, t. IX, p. 419

Messieurs et Mesdames nous allons recommencer à faire nos bêtises au salon !!!! Septembre 1849 par Maurice Sand, aquarelle © BnF, Estampes, RES TB-471-PET FOL (1)